5 cadeaux gourmands à fabriquer soi-même

 5 cadeaux gourmands à fabriquer soi-même

Tic tac, tic tac, plus que quelques jours avant Noël ! Vous n’avez pas encore bouclé vos cadeaux ? Libérez sucre, beurre et chocolat, on vous aide à concocter quelques présents gourmands (qui a dit gras ?).

Vous offrez quoi, vous, cette année, à Noël ? Nous, on a décidé de mettre du plaisir sous le sapin. Pour tous les adultes qui n’ont besoin de rien, ces cadeaux gourmands font mouche à chaque fois ! La cerise sur le gâteau ? Ces gourmandises représentent d’excellentes activités pour les enfants qui s’ennuient en vacances. Alors, à vos spatules !

Des braedeles

C’est probablement la meilleure tradition alsacienne : en décembre, chaque famille concocte ses sablés de Noël. Et avant et après les fêtes, on les offre, on les échange, on les goûte… Bref, arrivés à Noël, tous les estomacs sont prêts pour l’avalanche de gras.

Braedeles.jpeg

La recette de base (les butterbraedeles) est simple : 250 g de farine, 125 g de sucre, 125 g de beurre, 4 jaunes d’œufs. Mélanger jusqu’à former une boule. Filmer et laisser reposer 24h au frigo. Puis étaler jusqu’à obtenir une épaisseur de 3 mm, détailler à l’emporte-pièce, dorer au jaune d’œuf et cuire une dizaine de minutes à 180°C (les sablés doivent être légèrement colorés). Succès assuré !

Des oranges confites

La douceur du sucre, l’acidité de l’orange… et une touche d’amertume magique si vous les trempez dans du chocolat. Si ce n’est pas le bonheur, ça y ressemble drôlement !

Orangettes.jpeg

Pour y arriver, on prend des oranges bio (deux, pour commencer). On les lave, on les sèche et on les tranche (4 mm d’épaisseur). En parallèle, on fait bouillir 300 g d’eau, avec 300 g de sucre en poudre. Quand le sucre ne crisse plus au fond de la casserole, on glisse les tranches d’orange dans le mélange et on laisse cuire 15 minutes à micro-bouillons. On arrête, on laisse refroidir. Et on recommence. Trois, quatre, cinq fois (il faut que l’orange soit légèrement translucide). Il ne reste plus qu’à égoutter… et à tremper éventuellement dans du chocolat fondu. Miam !

Des mendiants

L’appellation est définitivement un mystère. Mais le goût, le goût de ces palais de chocolat, garnis de brisures de fruits secs et d’écorces d’oranges confites !! Mamamia, rien que pour en avoir toujours sous la main, il faut apprendre à les fabriquer. Et d’autant plus que c’est d’une simplicité enfantine.

mendiants.jpeg

Il suffit de faire fondre du chocolat, de le faire couler en petites flaques à la cuillère, sur une feuille de cuisson, puis de le garnir avec ce que vous avez sous la main : noix, noisettes, amandes, pistaches, noix de pécan, raisins secs, écorces d’orange (mandarine, gingembre,…) confite. Laisser figer, décoller, et… emballer vite fait bien fait (en fermant bien les paquets pour ne pas être tenté d’y piocher !).

Des truffes

Classique, jamais has been. La truffe est à la cuisine ce que la petite robe noire est à la mode. Indispensable. Et d’une facilité en prime…

Truffes.jpeg

Faites fondre 250 g de chocolat noir au bain-marie, ajoutez progressivement 125 g de beurre. Quand le mélange est homogène, retirez du feu, ajoutez deux jaunes d’œufs, 100 g de sucre glace tamisé et un sachet de sucre vanillé. Mélangez, et laissez durcir au frigo pendant deux heures. Il ne reste qu’à rouler de jolies billes (si possible pas sous les aisselles) et de les enrober de cacao amer (pour les puristes) ou de cacao en poudre type Nesquick (pour ceux qui n’apprécient pas l’amertume).

Vite, en sachets !

Des roses des sables

Allez, une dernière douceur à glisser dans la hotte du père Noël. Tout aussi addictive que les autres. Tout aussi facile à réaliser. J’ai nommé la rose des sables.

Roses des sables.jpeg

Au bain-marie, faites fondre 150 g de chocolat noir et 100 g de beurre. Ajoutez, hors du feu, 50 g de sucre glace. Lancez, sur ce mélange, 170 g de corn flakes et touillez gaiement (du bout des doigts ou à la cuillère). Enfin, faites des petits tas de la taille d’une cuillère sur une feuille de papier cuisson et laissez refroidir. Vous voulez encore plus de gourmandise ? Coupez : moitié chocolat, moitié praliné. C’est cro bon. Et tout le monde adore !