Que faire avec... du potiron ?

Marre de la soupe de potiron ? Voici quelques alternatives pour cuisiner ce légume d'automne riche en nutriments et en béta-carotène. Bon appétit !

C'est le légume d'automne par excellence, celui-là même que vous pourrez utiliser pour décorer votre entrée la semaine prochaine, pour Halloween. Bon, quand on le laisse pousser, il peut en plus atteindre des dimensions étonnantes (443 kilos cette semaine, dans le Périgord). Une bonne raison de refaire son stock de recettes, pour pouvoir varier les plaisirs !

Au plus simple : rôti

Ici, on l'aime simplement rôti. D'abord, parce que c'est bon, et ensuite, parce que cela demande un minimum d'investissement en cuisine. Il suffit de le couper en tranches de 2 cm d'épaisseur, de les placer sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et de l'arroser d'huile d'olive et de thym séché (compter un kilo de potiron pour quatre personnes). Oubliez-le ensuite pendant une trentaine de minutes à 180°C. Le level au-dessus? Ajouter des têtes d'ail étêtées et des quartiers d'oignons rouges, à faire cuire en même temps. Voire, des amandes effilées. Voire, un peu de miel ou de sirop d'érable. La régalade !

Facile : en crumble

Difficile de faire plus simple que ce crumble de potiron : on le cuit avant de l'écraser au fond d'un plat à gratin, avec un peu de crème, un peu de beurre, sel, poivre. Puis on le couvre de pâte à crumble (50 g de parmesan, 25 g de farine, 25 g de chapelure, 25 g de poudre d'amandes, mélangés à 60 g de beurre mou. 20 minutes au four plus tard, et slurp !

Ludique : en gaufres

Les enfants adorent ces gaufres et elles ne sont pas compliquées à réaliser... Il suffit de couper 200 g de potiron en dés et de le faire cuire dans une eau salée frémissante pendant 20 minutes. Quand il est cuit, on l'écrase à la fourchette (ou au moulin) après l'avoir égoutté. En parallèle, on fait fondre 50 g de beurre,, on bat 4 oeufs, auxquels on ajoute 160 g de farine, une pincée de sel, 20 g de sucre et 1/2 sachet de levure. Hop le beurre, le potiron et 20 cl de lait et, zou dans le gaufrier. Parfait pour un dîner d'entourloupe !

Pratique : en boulettes

La magie des boulettes, c'est de les préparer à l'avance, de les stocker au congélateur et de les ressortir au moindre dîner coup de speed (aka toutes les semaines). On aime celles-ci, parce qu'elles font des fils et qu'elles permettent de recycler les quignons de pain. Alors, on met 200 g de vieux pain à ramollir dans du lait (pendant qu'on nettoie, coupe en dés et fait cuire à l'eau ou à la vapeur 500 g de potiron). Dans un saladier, on mélange les deux, ainsi que 100 g de mozzarella de cuisine, autant de parmesan, deux oeufs battus, sel, poivre et muscade. Il ne reste qu'à les transformer en boulettes, à les rouler dans la chapelure et à les faire prendre en friteuse ou au four. Miam !