• Menuz

Amap : je me lance ou pas ?



Pour consommer bio, local et de saison, cherchez l'Amap ! L'Association pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne permet de s'approvisionner en fruits et légumes auprès d'un producteur de la région... Et en plus, c'est bon !


Surprise ! Chaque semaine, quand on est adhérent d'une Association pour le Maintien d'une Agriculture Paysanne (Amap), c'est un peu Noël. Vous arrivez à la ferme et, sous la remorque du tracteur, vous trouvez tous vos cadeaux pour les jours à venir. Bien sûr, c'est un peu roots, le père Noël n'a ni barbe (quoique), ni costume rouge ; il n'y a pas de paquets (c'est vraiment pas écologique !) et certains lots font plus plaisir que d'autres (navets, vs tomates, par exemple). Mais l'Amap a bien d'autre atouts...


Les avantages

  • Des ingrédients sains : bio (la plupart du temps), local et de saison, voilà les premiers arguments des Amap. Les fruits et légumes sont cultivés par l'agriculteur chez qui vous allez les chercher. Ils sont mûrs, puisque cueillis le jour-même de la distribution. Bref, ce sont les meilleurs légumes que vous puissiez trouver pour vous.

  • Un budget connu à l'avance : quand on signe son contrat d'Amapien, on s'engage sur un volume d'achat annuel (mais souvent payable au semestre, au trimestre, voire au mois). A moins d'une grosse avarie météorologique, le panier pour 4 personnes correspond bien aux besoins de 4 personnes. Et comme on zappe les intermédiaires, c'est moins cher (qu'en grandes surfaces ou chez le maraîcher). Last, but not least, le prix du panier est calculé pour rémunérer justement le producteur. Ça compte !

  • Un plan écolo : qui dit local dit zéro transport, ou presque. Vos légumes n'ont pris ni avion ni camion pour débarquer dans votre panier. C'est bon pour vous, et pour la planète aussi !

  • De la diversité. Adhérer à une Amap, c'est aussi accepter de sortir de sa zone de confort en cuisine : on n'est pas forcément super fan de certains choix (hum, les choux de Bruxelles), mais cela encourage à chercher des solutions et à varier le contenu de son assiette. Comment ça c'est un inconvénient ?

Les inconvénients

  • A heure fixe. Contrairement à Monoprix, qui ferme à 22h et vous livre, l'Amap nécessite d'être disponible chaque semaine, au même moment, pour aller récupérer le panier. A moins de s'arranger entre Amapiens, pour mutualiser la collecte !

  • De l'organisation. Qui dit panier hebdomadaire dit beau panier (gros volume). Pour ne rien perdre, mieux vaut s'atteler rapidement au tri, au nettoyage, voire à la préparation des produits. Mais est-ce bien différent des courses au supermarché ?

  • Courses partielles. Là où vous achetiez tout au même endroit (si c'était le cas), vous devrez compter, avec l'Amap, un temps de courses supplémentaire dans la semaine. Et en fonction du panier de l'Amap, en prime, pour le compléter.

A vous de voir...

Adhérer à une Amap, c'est aussi s'engager à mettre un peu la main à la pâte. Préparer les paniers, aller arracher quelques mauvaises herbes, voire aider à récolter les carottes... Cet engagement peut être considéré comme un avantage ou un inconvénient : cela prend du temps, mais c'est aussi un moment de rencontre. Et ça peut être très sympa !


Prêts ?

Pour trouver une Amap près de chez vous, rendez-vous ici.

Ces temps-ci, les associations peuvent cependant être prises d'assaut (le confinement a été suivi d'une explosion de l'approvisionnement bio et en circuits courts). Il vous faudra peut-être vous inscrire sur liste d'attente...



14 views

CONTACT

 

hello@menuz.fr

Tel: 06 30 01 27 07

 

SOYEZ LES PREMIERS INFORMÉS

  • Facebook Social Icône
  • Instagram

©2019 par GP-communication