• Menuz

Que faire avec de l'aubergine ?

Updated: 2 days ago



Antipasti, caviar, tian, moussaka, ratatouille... L'aubergine se transforme de mille façons et c'est toujours aussi bon ! Si vous manquez d'imagination pour cuisiner celles de votre panier de légumes, prenez un thé et posez-vous pépouze : on a plein d'idées pour vous !


On me chuchote que c'est la pleine saison des aubergines. En tout cas, chez Julien Dorin, qui est maraîcher sur l'île de Ré, il y en a plein, plein, plein. Et que peut-on faire avec l'aubergine ? C'est là la magie : plein, plein, plein de choses, plus délicieuses les unes que les autres. A table !


Vite fait bien fait

L'aubergine, c'est le légume de la flemme. Enfin, elle peut.

  • Il suffit de la glisser au four, entière, pour 20-30 minutes à 220°C. Dès que l'on peut y enfoncer la pointe d'un couteau, elle est prête. Il ne reste qu'à la trancher en deux et à la déguster à la petite cuillère. Miam !

  • Même joueur joue encore : une fois l'aubergine cuite et tranchée, on étale côté chair du tahini mélangé avec un peu de jus de citron. Yumi !

  • Encore une partie, en prévision de l'apéritif ou d'un pique-nique : un caviar d'aubergines, à servir avec des gressins ou des crudités en bâtonnets.

  • Tout aussi simple : on coupe l'aubergine en rondelles (on peut l'éplucher si on n'aime pas la peau), on l'allonge sur une plaque de four agrémentée d'une feuille de papier cuisson, on la badigeonne d'huile d'olive au pinceau. Sel, poivre et zou, 20 minutes au four à 220°C. Vous voilà avec des galettes apéritives crunchy.

  • Attention, joker! Celui de Géraldine, la créatrice de Menuz. Quand c'est la saison des aubergines, ses enfants réclament... des panées : les belles violettes sont tranchées dans la longueur (1 cm d'épaisseur), passées dans l'oeuf battu, puis dans la chapelure (pour 4 aubergines, compter 4 oeufs, 500 g de chapelure). Puis envoyées au four, sur une feuille de papier sulfurisé, pour 25 minutes à 180°C. A la sortie, elles croustillent mieux que des bâtonnets Findus, un régal.

  • Allez, une toute dernière : couper en rondelles, couvrir de tomates concassées, de tranchettes de champignons ou de jambon, ajouter un peu de mozzarella en cubes... Et mettre au four pendant 20 minutes. A la sortie, vous aurez de jolies pizzas sans gluten ni féculents (que les enfants adorent) !


Cool Raoul !

C'est les vacances, vous avez le temps. Ou vous avez envie de passer du temps en cuisine pour régaler toute la famille... L'aubergine se prête au jeu avec délice.

  • Le tian, c'est le plat de légumes d'été. Simplissime à réaliser : on coupe des tomates, des courgettes, des oignons et des aubergines en rondelles, on les aligne à la queu-leu-leu (ou on missionne les enfants, ou on met tout en bazar parce que bon) dans un plat en terre. Un filet d'huile d"olive, sel, poivre, un peu de thym. C'est parti pour 70 minutes à 180°C. 90 (minutes) si vous ajoutez des pommes de terre.

  • Pour la ratatouille, même combat ou presque. Aubergines en petits dés, courgettes aussi. On poêle les deux séparément, avant de les rassembler dans un faitout, avec un bocal de tomates concassées (toutes nos excuses aux puristes, qui pèlent leurs tomates fraîches). Un peu de sel, de poivre, de thym et on laisse mijoter encore près d'une heure à feu doux, le temps que ça compote. La régalade !

  • Dans le genre qui prend du temps, mais qui est encore meilleure le lendemain, demandez la moussaka. Classique, jamais has been !

Vous en voulez encore ?

Décidément, on ne s'en lasse pas. Si vous non plus, voici d'autres recettes, testées et (sur)validées).

  • L'aubergine, on peut la cuisiner en salade, l'été. Il suffit de la couper en petits dés. Option gros sel + 1/2 heure de dégorgement pour ceux qui craignent l'amertume. Bien, bien rincer, puis cuire (20 minutes au four ou à la poêle). Assaisonner avec une vinaigrette 2/3 d'huile 1/3 de vinaigre, sel, poivre, une gousse d'ail écrasée, du persil et un oeuf dur haché. Réserver au frais jusqu'au dîner. Si vous tenez jusque là.

  • Avec du yaourt et une salsa de tomates cerises, l'aubergine pétille. Owiowi, évidemment (on est fans fans fans).

  • Allez, on termine sur une création d'Ottolenghi, en mode ragoût, avec des lentilles. Anne, de Papilles et Pupilles, a aimé aussi. Mais si on peut se permettre, on vous conseille vraiment, vraiment, d'ajouter la crème fraîche à la fin : c'est doux, réconfortant, un vrai édredon de grand-mère, on a envie de se rouler dedans. Enjoy !



CONTACT

 

hello@menuz.fr

Tel: 06 30 01 27 07

 

SOYEZ LES PREMIERS INFORMÉS

  • Facebook Social Icône
  • Instagram

©2019 par GP-communication