• Menuz

La méthode simple pour gérer les stocks de sa cuisine



Plein de bonnes résolutions, vous avez décidé de reprendre la main sur vos stocks alimentaires. Fini le gâchis, vous voulez rationaliser la gestion des réserves de votre cuisine. Et si la solution, c'était de supprimer les stocks, tout simplement ?


Le fantasme de l'inventaire à jour

Certains ouvrent des docs Excel. Une colonne frigo, en rose, une colonne congèl', en bleu, une colonne placard, en vert. Ils le remplissent en rentrant des courses, avec les dates de péremption et tout et tout, puis le mettent à jour à chaque session de batchcooking. Il existe même une app pour ça. Et franchement, en théorie, on adore l'idée. La Marie Kondo qui sommeille au fond de nous bat des mains, sautille sur place et pousse des petits cris aigus (notre Marie Kondo est bien plus démonstrative que la vraie).


La réalité, c'est que ça tient deux jours. On met des couleurs dans les colonnes, on programme des alertes sur les DLC, on peaufine la mise en page... Et 48h plus tard, entre le cours de natation du premier et la leçon de flûte du second, on oublie de déduire trois oeufs, une salade et un yaourt. Notre super organisatrice est partie faire la sieste, elle roupille comme un sonneur, on l'entend ronfler quand on ouvre le réfrigérateur. Bref, on laisse tomber. En vouant une admiration sans bornes à celles et ceux qui tiennent le cap.


Les avantages du stock zéro

Et si, plutôt que de vouloir absolument garder le contrôle sur un bataillon de conserves, de boîtes de lentilles et de légumes frais, on se passait de ministère des Armées ? Plus de stock, plus de date limite à surveiller, plus d'argent qui dort dans les placards, plus de stress sur une éventuelle panne de congélateur... Bref, plus de problème. La liberté des placards, en somme.


Bon, ce n'est pas tout à fait vrai. Car opter pour le zéro stock (approx !) nécessite une organisation au cordeau pour ne pas passer sa vie au supermarché. En résumé, voici notre routine magique, celle qui permet d'optimiser sa cuisine, de faire à manger tous les jours, tout en ne passant à la caisse qu'une fois par semaine.

  1. Avant de partir en ravitaillement, vérifier ce qui reste. Le 1/2 paquet de pâtes, les trois tomates, la moitié de chou-rave...

  2. Imaginer avec ces ingrédients des plats à cuisiner dans la semaine.

  3. Compléter avec d'autres plats, pour boucler le planning hebdomadaire des repas (en tenant compte du temps dont on va disposer à chaque fois).

  4. Faire la liste de courses, consciencieusement, en conséquence.

  5. Se tenir à son programme et se réjouir d'économiser de l'énergie, du temps et de l'argent.

Radical ? Un peu... Mais plutôt efficace (pour nous).

Et vous, comment gérez-vous vos stocks ? Vous nous racontez sur Facebook et Instagram ?


CONTACT

 

hello@menuz.fr

Tel: 06 30 01 27 07

 

SOYEZ LES PREMIERS INFORMÉS

  • Facebook Social Icône
  • Instagram

©2019 par GP-communication