• Menuz

Nos astuces givrées pour gagner du temps en cuisine



On veut tous des recettes faciles et rapides. Mais aussi une alimentation équilibrée, variée... et fraîche ! Le secret pour conjuguer le tout ? Un bon congélateur et ces quelques astuces. Go, go, go !


Qui a le temps de passer une heure en cuisine tous les soirs ? Pas nous ! Et visiblement, pas vous non plus. Pour grapiller de précieuses minutes, voici ce que vous pouvez mettre dans votre congélateur... et ressortir au dernier moment, quand vous en avez besoin.

L'astuce ultime, c'est de ne surtout pas se mettre en cuisine pour remplir son congélateur (le batchcooking iceberg, bof). On préfère en faire un peu trop quand on a le temps, et profiter du congélateur pour garder les bons restes, sans jamais renoncer à cuisiner du frais.


- Les herbes. Lavées, séchées, hachées, puis couvertes d'huile d'olive ou de beurre mou, dans des bacs à glaçons. Et hop, on n'est plus jamais en rade de persil, coriandre, menthe ou basilic pour assaisonner des plats. On peut même pré-péparer certains assemblages classiques comme l'ail et le persil : avec un peu de beurre, en boudin dans du papier alu, il suffira d'en casser un morceau et de le laisser fondre sur son plat chaud avant de servir. Effet garanti !


- Les oignons, les échalotes... Parce que tant qu'à pleurer, autant en émincer un bon paquet. En rondelles dans un sac de congélation, aplati pour faciliter son rangement... Il ne restera qu'à casser un morceau à la demande ! Et ça marche aussi pour le céleri branche, qu'on ne trouve malheureusement pas sur les étals toute l'année.


- Le citron, jaune ou vert, l'orange. Jus et zestes se logent parfaitement dans des bacs à glaçons... Et s'avèrent super pratiques pour achever la fondue de poireau, sauver l'envie de mojito d'hiver ou concocter une vinaigrette express pour une salade de carottes.


- Les légumes. Certains jettent dans un sac le contenu d'une soupe. Ici, on spiralize en quantité, pour constituer des nids équivalents à la dose pour une personne. Les soirs de speed, quelques minutes au cuit-vapeur suffisent pour décongeler/cuire des spaghettis de courgettes pour un dîner qui aurait sinon manqué de vert.


- Les fruits. Rouges, pour sortir en un claquement de doigt un trifle d'enfer, un tiramisu qui claque ou, encore plus simplement, agrémenter une boule de glace à la vanille. Et ceux de votre choix, pour improviser un smoothie au petit-déjeuner.


- Certains fromages. Comme la tomme fraîche ramenée d'Auvergne pour les envies impérieuses de truffade cet hiver, ou le reblochon d'une future tartiflette.


- Les pâtes brisées, à crumble, à cookies... Pour vraiment gagner du temps, on étale la pâte brisée entre deux feuilles de papier cuisson, on glisse la pâte à crumble dans un sac de congélation que l'on aplatit et on roule un boudin de pâte à cookie que l'on aura plus qu'à couper pour obtenir le nombre de pièces souhaitées.


- Les épluchures, même si on entre dans une autre dimension : elles serviront, quand il y en aura assez, à préparer un bouillon maison. Parures de carottes, peaux d'oignons, épluchures d'ail, restes de céleri, aromates fanés (s'ils sont bio)... Il suffira de les plonger dans un grand volume d'eau, avec sel, poivre, un peu de vinaigre (voire un os, si vous voulez un bouillon de boeuf, de poulet...) et de les oublier sur feu doux pendant 3-4 heures. Après filtration, il vous restera un authentique et réconfortant bouillon maison. A consommer immédiatement, ou à re-congeler, pour en avoir toujours sous la main (le bac à glaçon est définitivement notre meilleur ami)...






CONTACT

 

hello@menuz.fr

Tel: 06 30 01 27 07

 

SOYEZ LES PREMIERS INFORMÉS

  • Facebook Social Icône
  • Instagram

©2019 par GP-communication